FOCUS Régime : le régime paléo

Hello à vous les amis !

C'est le printemps, et donc le retour de la course au maillot de bain. Le moment idéal pour parler "régimes"...

Aujourd'hui, je vous propose de passer un régime en particulier sous la loupe :

Le régime paléolithique ou

régime paléo

régime paléo

Kesako

Le régime paléolithique se veut inspiré de la façon de se nourrir de l'homme de cavernes.  Car c'est bien connu que l'homme préhistorique était beau, musclé, mince et svelte. Y'a qu'à regarder les grottes de Lascau ou mon pote cro-magnon.

régime paléo
source : https://observatoire-des-aliments.fr/sante/paleo-le-premier-regime-de-lhomme

D'ailleurs, sachant que cette période de l'histoire s'est terminée il y a 10000 ans, c'est fou ce dont on dispose de documentation sur leur bilan énergétique quotidien, et leur réaction bio-psychosensorielle en présence de profiteroles en chocolat.

Par contre, les archéologues ont quelques idées sur leur alimentation (ben oui on croulait pas sous les Macdo à l'époque) :

  • Des produits de la chasse : gibier, volaille et ruminants, nourris à l'herbe
  • Du poisson certifié MSC
  • Des racines sans OGM
  • Graines
  • Noix
  • Baies et fruits de saison et de proximité

Le tout fournissant à la grosse louche 3000 kcal, 25 à 29% de protéines, 30 à 39% de lipides et 39 à 40 % de glucides. Ben oui, nous, avec 3000 kcal, on se fait en moyenne 1 kg par semaine...

Et  nous, on vit jusque 100 ans ... L'espérance de vie de l'homme préhistorique ne dépassait pas les 30 ans. Donc est-ce vraiment une comparaison à faire ?

Le pourquoi de la chose

L'idée de retourner à l'alimentation de nos arrière-arrière- arrière ... ancêtres n'est pas neuve. Ne dit-on pas "avant c'était tellement mieux"...
C'est donc en 1985, dans un article devenu célèbre intitulé Paleolithic Nutrition, qu'un radiologiste et anthropologue médical, le Dr Eaton défendait une thèse audacieuse : ce sont nos gènes qui déterminent notre alimentation.

Il a ensuite été appuyé par un livre publié (2001) par Loren Cordain, docteur en éducation physique qui donnait des indications pour suivre ce régime à notre époque actuelle.

L’alimentation de nos ancêtres, chasseurs-cueilleurs, il y a 50 à 100 000 ans, serait idéale et nous préserverait des maladies dégénératives.

En effet, avant de se sédentariser, l’Homme ne mangeait pas de produits céréaliers et laitiers.

Et dans quel but ?

Ce régime n'a pas comme vocation première de nous faire perdre du poids, mais bien de préserver notre santé.

En effet, selon lui, le métabolisme humain n'aurait pas encore eu le temps de s'adapter à la plupart des aliments issus de la révolution néolithique (apparition de l'agriculture et de l'élevage), et assimilerait ainsi mal les céréales, les légumineuses et les produits laitiers.

Ceci serait, toujours selon lui, la cause du développement de l'obésité, des maladies cardiaques et du diabète.

La composition de la journée alimentaire

Pour couvrir ses besoins énergétiques,  et si l'on s'en tient strictement à la diète de arrière-grand papa, le candidat au régime paléo se voit offrir la panoplie alimentaire suivante :

  • Protéines : de la viande ! Haaaa chouette pour tous le carnivores !  Bon, mais pas n'importe quoi, hein, les amis. Il faut choisir que ce qui est maigre et nourri à l'herbe du pré ! Donc concrètement, cela donne :
    • des oeufs de poules bio élevées en plein air
    • des volailles bio élevées en plein air
    • du gibier de vos campagnes
    • du poisson MSC sans plomb ou résidus de sacs en plastique
    • les fruits de mer
  • Graisses : heuuuuu .... rien, à part l'huile d'olive pressée à froid (même si je ne suis pas certaine que l'homme de Spy fabriquait son huile maison), ainsi que le gras naturellement présent dans les aliments, à savoir les graisses animales et l'huile des noix et graines.
  • Glucides : les fruits et les graines.
source : http://paleoaddict.unblog.fr/2014/12/03/pyramide-alimentaire-paleo/

Afin de rendre les choses un peu plus pratiques, des sites spécialisés nous fournissent des jolies listes de permis / défendus ...

Les aliments permis (selon http://paleo-regime.fr):

  • Viande fraîche : bœuf, porc, poulet, canard…
  • Viande surgelée : viande hachée, steak hachés
  • Lardonsjambon fumé, charcuterie
  • Œufs
  • Poissons gras : truite, saumon.
  • Fruits de mer : crevettes, crabes.
  • Autre poisson : thon/maquereaux/sardines en boite, foies de morue.
  • Fruits frais ou surgelés
  • Fruits secs : abricot, figues, dattes, pruneaux
  • Légumes frais ou surgelés
  • Graisse de canard pour la cuisson, et l’huile d’olive pour les crudités.
  • Huile de coco pour la préparation des desserts
  • Amandes, noix de cajou, noisettes.
  • Epices: Herbes de Provence, origan, cumin, curry, poivre, mélanges de baies, gingembre, basilic, piment, mélange 4 épices, moutarde, etc.

Ce que Cromagnon ne mange pas

Ce régime exclut certains fruits et légumes, trop modifiés ou découverts récemment, ainsi que les pommes de terre, qu'il considère comme trop riches en amidon.  Le lait et dérivé sont, of course, interdits également, de même que tous les produits céréaliers...

Concrètement, vous pouvez dire adieu à :

  • Lait, yaourts, crèmes, fromages, glaces, beurre, ...
  • Légumineuses : soja, haricots
  • Tubercules (igname, manioc, pomme de terre)
  • Pain, gâteaux, pâtes, biscuits, riz, chapelure...
  • Bonbons, chocolat (oh mon dieu... )
  • Limonade, café, thé, jus de fruits, alcool ...
  • Saucisse, porc, vache, mouton, agneau, charcuterie ...
  • Tous les produits  transformés
régime paleo
source: pixabay

Pourquoi ce régime ?

Une alimentation de ce type nous fait les promesses suivantes :

  • Perte de poids : C'est la suppression des féculents et des aliments transformés qui est responsable de la perte de poids dans un premier temps. La satiété est parallèlement comblée par la présence importante de protéines issues des viandes maigres.
  • Réduction des problèmes cardio-vasculaires : car elle apporte moins de viandes grasses et moins de cholestérol.
  • Prévention des maladies dégénératives (myopathie, Alzheimer, sclérose en plaques…). Par contre j'ai pas trop capté par quel mécanisme... je vais me renseigner à Lascaux lors de mes prochaines vacances...
  • Meilleur transit intestinal : par l’apport important de fibres via des fruits, des légumes et des graines.
  • Diminution du risque d'ostéoporose, d'asthme et d'hypertension: par un apport plus élevé en potassium, qui participerait à l'équilibre acido-basique de l'alimentation.
source pxhere.com

Pourquoi c'est pas une bonne idée ?

Si vous avez décidé de vous lancer dans un régime pareil, permettez-moi de vous souhaiter beaucoup de courage...

La British Dietetic Association l'a classé parmi les cinq pires régimes pratiqués par les célébrités en 2015, affirmant qu'il est « mal équilibré, chronophage et vecteur d'isolement social » et le qualifiant de « moyen sûr de développer des carences alimentaires »

Même s'il est intéressant par son apport important en fibres et produits non raffinés, ce régime est  particulièrement monotone et strict.

Au long terme, il peut conduire aux pathologies suivantes :

  • Ostéoporose par carence en calcium et vitamine D (oui, le même truc qu'il est sensé combattre).
  • Intoxication protéinée (mal de Caribou) et maladies rénales.
  • Cancer digestif lié à la consommation excessive de viande rouge.

Conclusion

Ce régime est issu d'une sorte de représentation romantique et fortement simplifiée de ce que consommaient nos ancêtres. L'homme paléolithique est en effet aussi passé par des phases insectivores et charognardes... mais ça visiblement, ça accroche moins.

De plus, il vient totalement en contradiction avec les recherches scientifiques qui constatent une évolution de la génétique humaine en adaptation à son environnement. L'exemple de la digestibilité du lactose en étant un exemple concret.

régime paléo évolution
source :pixabay

Enfin, si vous avez malgré tout décidé de pratiquer ce genre d'alimentation en vue de perdre du poids, soyez conscients que la sensation de frustration, de faim induite et d'isolement social vous feront, tôt ou tard, craquer et reprendre les quelques kilos perdus. Attendez-vous à faire une partie de Yoyo, mes amis.

Idées à en tirer néanmoins...

Ceci dit,  les bienfaits d’une alimentation riche en fruits et légumes, sources de vitamines et d’antioxydants, sur la prévention des cancers, de l’hypertension, de l’ostéoporose sont avérés.

De même, une consommation accrue d’aliments riches en oméga-3 (poissons gras, huiles de colza ou de noix, noix, légumes verts à feuilles) a été associée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires.

Ces pratiques rejoignent donc à ce niveau les principaux conseils nutritionnels de prévention et de maintien de la santé (voir le triangle de Gezond leven, ci-dessous) :

  • Choisir et varier les sources de protéines de qualité, en limitant les viandes rouges à 1x/ semaine
  • Augmenter la consommation de graines, noix et légumineuses
  • Réduire la consommation de produits raffinés et transformés
  • Diminuer la quantité de sel
  • Augmenter la consommation de fruits, légumes et céréales complètes
  • Faire attention à la qualité des graisses et huiles utilisées

 

Sur ce, n'oubliez pas de manger sainement et ... à bientôt pour un focus sur un autre régime ...

 


Sources

https://observatoire-des-aliments.fr/sante/paleo-le-premier-regime-de-lhomme

https://fr.wikipedia.org/wiki/Régime_paléolithique

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=paleolithique_regime

https://www.lanutrition.fr/forme/bien-dans-son-poids/les-regimes-a-la-loupe/le-regime-paleolithique

http://paleo-regime.fr


 

2 réflexions sur « FOCUS Régime : le régime paléo »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.