FOCUS Régime : les boutiques à régime

Hello à vous, amis assidus des calories !

Cela fait un petit temps que je ne vous ai pas proposé un petit focus régime.
Et voilà que ce matin un post (sponsorisé, of course ) sur Facebook m'a mis particulièrement en appétit...

Je vous propose donc aujourd'hui une profonde analyse diétético-critique des

Régimes "à emporter"

Slimfast, Dukan, Weightwatchers, Montignac, Naturhouse, Comme J'aime,... Le marché de la minceur est un marché juteux. Ce n'est pas nouveau.

Ainsi, en France, une étude Synadiet de 2014 avait déjà dévoilé que le chiffre d’affaires annuel dans ce domaine était de 3,6 milliards d’euros et qu’il a progressé de 30 % en trois ans.

A l'attaque du plat pays

C'est dans ce contexte lucratif que, après Naturhouse, la chaîne de franchisés DIETPLUS s'est installée dans notre plat pays...

Ce concept, appelons-le régime " à emporter" : vous rentrez dans une boutique, commandez un régime et sortez avec... si simple, n'est-ce-pas ?

Une de ces boutiques (et car il s'agit bien de cela, et non d'un cabinet de santé) s'est installée récemment à moins de 10 km de ma maison...

Et quand je vous montrerai cette photo du site version "professionnels" de cette franchise, vous comprendrez probablement pourquoi j'ai un peu "tiqué"...

Oui, vous avez bien lu...

"SANS NECESSITE DE DIPLOME"...

Pour vous coacher, mesdames et messieurs, chez certains pas besoin de diplôme...

Je me demande bien pourquoi j'ai passé toutes ces années à étudier, et à me former en permanence.

Bref, restons ouverte d'esprit et creusons davantage la question...

Le concept

Les boutiques à régime proposent tous le concept suivant :

  • Un professionnel en vitrine qui vous donne des conseils "personnalisés"
  • Une gamme de produits spécifiques
  • Un suivi régulier

L'écoute :

Chez Dietplus, par exemple, chaque client est reçu durant trente minutes par un conseiller nutritionniste (Notons bien la nuance : pas diététicien, ni médecin...) 

Au cours de ce premier rendez-vous, le conseiller va utiliser la technologie de l’impédancemétrie (PS. comme beaucoup de diététiciens...) pour étudier le poids du client.

Par la suite, un point est effectué sur son mode de vie, ses habitudes alimentaires et son activité physique. (remarquez qu'on ne parle ni de sa santé, de la génétique, de sa biologie sanguine, de son histoire familiale, de ses motivations etc.)

Une fois ces éléments collectés et étudiés, un plan alimentaire est mis en place à partir des produits de la franchise les plus adaptés à la situation personnelle de chacun.

Le suivi 

Par la suite, un entretien hebdomadaire de 15 minutes permet au vendeur / conseiller nutritionniste de la franchise  de voir l’évolution du poids et d’adapter, si besoin est, le régime à suivre.

En d'autres termes, de continuer à vendre ses produits.

La théorie 

Comme je l'ai déjà expliqué dans l'article sur cette autre "grande" méthode, "Comme j'aime", pour perdre du poids, il n'y a pas 36000 façons différentes de procéder.

Pour que la balance soit contente, il faut :

  1. Diminuer les apports
  2. Diminuer l'absorption
  3. Augmenter les dépenses

La méthode "boutique" se veut jouer sur les trois axes.

  1. Apports : Dietplus, par exemple, propose des apports en énergie à +/- 1000-1100 kilocalories par jour. Glurps. Mouais... c'est pas grand chose. Ses principales cibles sont, qui l'eut cru : les féculents, les sucres ajoutés et les matières grasses.
  2. Absorption : une petite tisane drainante et détoxifiante accompagne ce régime, pour déstocker l'eau des cellules graisseuses (WTF ?, me direz-vous... une tisane pour brûler les graisses... Il y en a qui essaient encore de faire gober cela aux gens... si si )
  3. Dépenses : le coach vous encouragera bien-entendu à faire du sport régulièrement.

La pratique

En pratique, le régime "DIETPLUS" ou "NATURHOUSE" ou autre boutique ne fait donc pas différemment des autres méthodes : il propose une forte restriction calorique et encourage la pratique d'exercice physique.

  • Le régime fonctionne par plan alimentaire phasé : attaque (plats à environ 300kcal), active (plats à 400 kcal env.) et stabilisation (plats à 500 kcal env.)
  • Les protéines sont fournies par : volaille, poisson, et de temps à autres : boeuf, veau... bande de chanceux.
  • Les féculents sont considérés comme des parias, particulièrement dans la phase d'attaque. Ils n'ont  donc toujours pas compris que faire la gué-guerre aux féculents, ca ne marche qu'un temps... 
  • Si vous avez peur de vous approcher de votre fourneau, n'ayez crainte : sachets de céréales, biscuits hyperprotéinés, salades, potages et plats à réchauffer... sont toujours bien disponibles dans leurs boutiques... Pour le plus grand bonheur de votre banquier.
  • Par contre, comme le bilan "nutritionnel" et le "suivi" sont offerts, comprenez bien que le but est de vous vendre leurs compléments alimentaires.

Les avantages

Alors, en ce qui concerne les avantages de ce genre d'expérimentation corporelle, je vous les énumère, comme d'habitude, avec plaisir :

  • Perte de poids rapide : Ben oui, à 1000 kcal par jour, cela vous fait environ 1  kilo perdu par semaine.  C'est clair qu'on perd... beaucoup d'eau, du muscle et un peu de gras...
  • Le soutien : Le fait de passer régulièrement "à la pesée", ça motive à se tenir éloigné du frigo. J'oserais dire, comme chez la plupart des diététiciens, par ailleurs.
  • Le côté "boostant" de la page Facebook de Dietplus, des "avants-après"... que vous ne verrez, par contre, jamais chez un pro. Normal... il n'a pas le droit.

 

 

Les inconvénients

Les régimes de ce genre, très lucratifs, ont énormément de succès grâce aux belles promesses qu'ils vous vendent sous un packaging alléchant.

Néanmoins, ils peinent à convaincre les professionnels de la santé de leur efficacité. Selon un rapport de l'Anses, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, publié en 2010 et qui passe au crible une quinzaine de régimes, certaines diètes très populaires seraient même risquées.

Risque de carences

Le régime "Boutique" est pauvre en calories, féculents, en produits laitiers et en fibres. Il rentre donc dans la catégorie des régimes d'exclusion. Or,

 «les régimes d'exclusion provoquent des carences qui peuvent s'avérer dangereuses pour la santé»

comme nous met en garde le Dr Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l'Institut Pasteur, à Lille.

maigrir

Yoyo

Avec si peu de calories, attendez-vous à avoir faim et être frustré(e)s. Et ce n'est pas la phase "de stabilisation" qui vont arranger les choses, hélas.

Ce genre de régime ne sert qu'à une chose... à prendre du poids ! Oui, il ne s'agit pas d'une faute de frappe.

Les régimes font grossir...

D'ici 2 -3 ans, toutes ces personnes auront tout repris... voire plus. De quoi continuer à faire fonctionner le business (un peu comme l'obsolescence programmée, quoi... sauf qu'il s'agit de votre corps).

régime natman- effet yoyo

Le manque de sérieux

Franchement, avoir une personne sans diplôme qui vous impose une restriction calorique sévère, sans tenir compte de vos paramètres médicaux, environnementaux, psychologiques...  cela ne vous inquièterait pas ?

Chez Naturhouse, on a contourné ce problème en "plaçant" des diététiciens en boutique. Mais que penser de la déontologie quand on sait qu'ils sont obligés de vendre des produits ?

Je comprends votre désarroi, mais si vos éventuels soucis de poids pouvaient se régler par une petite poudre de perlimpinpin magique, ne penseriez-vous pas que les diététiciens seraient sans travail ?

Ben oui, la gestion du poids est beaucoup plus complexe que cela, vous vous en doutez.

régime citron effet secondaire

Les sensations alimentaires ignorées

A force de s'imposer des régimes, on ne tient plus compte de nos sensations de faim, de satiété et de rassasiement.

Ceci finit par complètement dérègler notre comportement alimentaire... A propos, comment comptez-vous gérer la fameuse période de "stabilisation" ?

gluten digestion

Le coût

Même si on vous "propose"des consultations gratuites, c'est bien de business qu'il s'agit : on vous vend des produits alimentaires (plus ou moins analysés scientifiquement) et des compléments alimentaires dont l'efficacité est pour le moins douteuse.

En Belgique, le prix moyen d'une consultation en diététique est de 40 à 60 euros pour un premier rendez-vous d'une heure. Ensuite, comptez entre 25 et 40 euros les consultations de suivi (30 minutes).

Un  diététicien ne vous imposera aucun produit (sauf indication médicale précise),  respectera votre vie sociale et familiale, vos valeurs, vos coutumes... Il travaille en concertation avec votre médecin et privilégie les approches globales, incluant des kinésithérapeutes, psychologues, sophrologues,...

Des études ont prouvé que les méthodes pluridisciplinaires étaient indispensables pour assurer un suivi respectueux de la santé de la personne.

Car ne dit-on pas toujours "l'important, c'est la santé" ?

L'éthique professionnelle

Je risque de m'attirer des foudres, mais Dietplus publie ouvertement des photos de statistiques de pertes de poids de leurs clients sur les réseaux sociaux... Allez-y jeter un oeil... la page est publique 😉

Même si je suis très heureuse pour les personnes qui ont perdu ces 1 à 2 kg (d'eau), je me demande quand même ceci :

Est-ce un jeu ? un concours ?

  •  Votre dentiste affiche-t-il fièrement le nombre de caries qu'il a traitées sur un mois ?
  • Votre chirurgien posterait-il une photo avant/ après votre appendicectomie ?

Alors, que penser de ce genre de publications ? Votre bien-être se résume-t-il à un chiffre ?  Il s'agit de votre santé ici, non ?

Pour rappel, les professionnels de la santé sont tous soumis à une déontologie précise en ce qui concerne la publicité  (source : UPDLF)

En tant que professionnel de la santé, le diététicien se doit d'exercer une certaine réserve lorsqu'il s'agit de faire la publicité de son activité. Notamment :
-Respect d'une déontologie vis-à-vis de ses patients, de ses clients et de ses collègues.
-Obligation au secret professionnel médical.
- Le diététicien ne s’attribue pas des qualités ou habiletés usurpées notamment quant au niveau de compétence.

Conclusion

Pour avoir un poids de santé, il faut... ne jamais grossir. Plus on grossit, plus notre poids de santé s'élèvera graduellement aussi. Cela peut vous sembler déprimant comme nouvelle, mais c'est hélas ainsi.

Vous désirez avoir un poids stable et (éventuellement perdre) quelques kilos ? Commencez par réfléchir aux raisons qui vous ont fait prendre du poids. Est-ce suite à une maladie ? Une modification du rythme de vie ? Un choc émotionnel ?  ... Aucune modification de votre rythme alimentaire ne sera durable si vous n'agissez pas sur le fond du soucis. Pensez-y.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller de voir de vrais diététiciens, ayant pignon sur rue, et travaillant de façon collégiale avec d'autres professionnels de la santé. Un régime, c'est pas un plat à emporter...

Sur ce, à bientôt pour une nouvelle analyse de régime...

sources

  • https://www.fourchette-et-bikini.fr/regimes/guide-des-regimes/le-programme-dietplus-31642.html
  • http://www.leparisien.fr/economie/enseignes-franchise-commerce-associe/dietplus-expert-en-reequilibrage-alimentaire-30-04-2017-6997902.php
  • http://www.dietplus.com
  • http://www.dietplus.fr
  • https://www.capital.fr/economie-politique/regimes-alimentaires-un-gourou-chasse-l-autre-mais-le-business-reste-juteux-1072200
  • https://updlf-asbl.be
  • http://www.naturhousebelgium.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.